• Favoris

    0
  • Vues

    729
supposedmontaine

supposedmontaine
Écrivaillon

Classé dans Poésie
Voir plus de textes de supposedmontaine

Date de création :
le 3 septembre 2016, à 22:36

Dernière validation :
le 8 janvier 2017, à 21:41

Cacophonie



Tu es ma cacophonie spirituelle,
Mon inspiration accidentelle.
Mes mots prennent tout leur sens avec ta voix,
Tes paroles font mes choix.
Tu étais là où tu n’étais pas censé être,
Tu étais là, sale traître.
J’ai cru bon de te croire,
Mais tu m’as laissé dans le plus grand des trous noir.
Qui suis-je maintenant que j’ai perdu ma muse ?
Je ne suis que corps frêle qu’on abuse.
Ma tête crie mais je chuchote,
Mes mains cherchent l'antidote.
J'ai dû murmurer ton nom des centaines de fois,
L'écrire sur les murs des milliers de fois,
Simplement pour ne pas imploser, au fond de moi.
Mes sentiments deviennent incompatibles, incompréhensibles,
Je ne suis plus qu'une faible cible.
Tout cela, c'est un cris de l'autre monde,
Qui accuse les horreurs que tu fondes.
Un monde où tu n'es pas,
Un monde où manque ta respiration et tes pas.
Au moins j'aurai essayé de tout oublier,
Mais mon esprit n'est plus ma raison,
Et ma raison me fait voir que j'ai tort.
Pour une fois, je m'en vais sans remords.

Commentaires
1369

Phonexi, le 24 septembre 2017, à 09:45 :

Comme votre poème est beau ! J'ai aimé et compris chaque mot de cette cacophonie. Merci pour ce partage. Phonexi.


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo