• Favoris

    0
  • Vues

    686
Zazou

Zazou
Écrivaillon

Classé dans Nouvelle
Voir plus de textes de Zazou

Date de création :
le 3 janvier 2016, à 17:07

Dernière validation :
le 4 janvier 2016, à 04:00

La grenadine

Rugueuses, creusées de rides. Des rides comme les sillons qu’elles avaient creusés dans les champs, dans le temps, dans le « temps d’autrefois ». Le temps des champs à perte de vue, le temps de la terre, de la terre incrustée sous les ongles. Leur aspect témoignait de leur dur labeur, de l’aube au coucher du soleil. Le travail de la terre ne les avait pas épargnés. Elles étaient écorchées, abîmées...Abimées et noueuses tout comme le vieux chêne. Elles s’y appuyaient pour me conter des histoires de fêtes champêtres les samedis d’été. Elles semblaient néanmoins sûres d’elles dans leurs moindres mouvements.

Elles aussi ont été jeunes un jour, et elles avaient sûrement serré la taille de jolies filles, pris maintes hanches et séduit plus d’une femme. Elles aussi avaient été lisses et douces... Elles caressaient mes joues en me murmurant des chants d’antan. J’apercevais alors leurs tâches brunes : la marque indélébile du temps. Celles que moi aussi j’aurais un jour ?

Elles touchaient mon nez, l’odeur de la terre fraîchement labourée arrivait d’entre les âges, cette odeur des après-midi ensoleillés. Cette odeur de terre qui se mélangeait à celle de la grenadine qu’elles m’apportaient en titubant à l’ombre du noyer.
Elles s’agitaient encore une dernière fois pour me dire au revoir, les vacances s’achevaient. Ce fut la dernière fois que je les vis : les mains de mon grand-père.

Commentaires
1362

Dorian85, le 29 mars 2016, à 18:56 :

Simple et émouvant comme j'aime.


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo