• Favoris

    0
  • Vues

    722
Olipa

Olipa
Écrivaillon

Classé dans Véridique
Voir plus de textes de Olipa

Date de création :
le 25 décembre 2015, à 20:52

Dernière validation :
le 10 janvier 2016, à 01:14

Quelqu'un de mieux?

Je pense que tout est écrit quelques part. Si ça ne marche pas avec une personne rien ne sert de s'acharner, c'est que quelqu'un d'autre, qui nous correspond mieux, nous attend quelque part. J'ai toujours penser ça. J'ai jamais rendu une rupture compliquée car s'il partait c'est que j'allais avoir mieux. Rien ne sert de s'acharner.
Mais cette fois c'est différent. Je n'ai rien dit, il est parti et je l'ai laissé partir. Mais au fond de moi, je me dis que j'aurais du le retenir. J'ai du mal à me convaincre que quelqu'un de mieux m'attend... Comment quelqu'un pourrait-il être meilleur que lui? Comment quelqu'un pourrait me correspondre plus que lui?
On avait tellement de points communs et de différences en même temps. On rigolait ensemble du soir au matin et du matin au soir. On parlait des heures sans s'arrêter, il y a des soirs où on s'obligeait à dormir pour pouvoir se lever le lendemain et reprendre où on en était.
Il avait le pouvoir de me faire fondre d'un regard ou d'un sourire. De mes souvenirs, jamais un homme n'avait eu un tel pouvoir sur moi et jamais je n'avais eu un pouvoir sur homme. Et pourtant on aurait autant lui que moi décroché la lune pour l'autre. Je me rappel de la douceur avec laquelle il me touchait et la façon qu'il avait d'embrasser mon coup qui me faisait vibrer. Il avait une capacité de me lancer des compliments qui sortaient de nul part à des moments où je ne m'y attendais pas et qui me faisait un bien fou!
En sa présence mon cœur battait un peu plus fort, mon sourire était un peu plus grand, et mon bonheur était à son apogée.

Et puis il est parti sans faire de bruit et sans expliqué pourquoi. Du jour au lendemain il n'était juste plus là.

Commentaires

Aucun commentaire.


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo