• Favoris

    1
  • Vues

    621
Douj

Douj
Écrivaillon

Classé dans Véridique
Voir plus de textes de Douj

Date de création :
le 18 octobre 2015, à 20:22

Dernière validation :
le 25 octobre 2015, à 11:59

Pulsions destructrices

Vous savez, en général je suis quelqu'un d'assez calme. Je ne m'énerve quasiment jamais. J'ai pour habitude d'évacuer mon stress, ma colère ou mon malaise. J'y arrive de plusieurs façons. En allant courir, par exemple. En écoutant de la musique. En cognant mon sac de frappe jusqu'à saigner des poings. En écrivant. En me défoulant jusqu'à ne plus avoir d'énergie et à tomber, sous l'épuisement.

Mais plus j'ouvre les yeux pour regarder autour de moi, plus je constate la misère dans laquelle je vis. Plus je vois l'horreur dans laquelle nous sommes baigné, tous autant que nous sommes. Mais que seulement une minorité constate et essaye de faire face, impuissante. Le reste du troupeau reste à regarder avec des yeux éteints la mangeoire. J'ai envie de gueuler à la face du monde : MAIS PUTAIN ! REGARDE CE QUE TU FOUS ! Tu te crèves à engraisser les 1 %. Tu ne fais que survivre, et chaque action que tu fais cautionne la prison dans laquelle tu vis. Tu ne rêves que de bonheur, de changement, mais tu ne comprends pas que ce changement ne peut venir que de toi. Ils te donne l'illusion d'approcher petit à petit de ton bonheur, mais tu ne fais que t'en éloigner. Et ça te tue doucement.

Il y a cette haine qui brûle en moi. Qui, peut être, me consume à petit feu. Mais je n'en ai pas encore conscience. Elle a fait un bond, le jour où mon pote s'est fait tué pour avoir demandé une clope. Chaque jour, la société dans laquelle on vit l'alimente.

Je ne savais pas de quoi j'avais peur, même si je savais que chacun a ses frayeurs. Maintenant, je sais ce qui m'effraie le plus. Qu'un jour, toute cette colère, cette violence qui sommeille en moi et que j'arrive -pour le moment- a extérioriser éclate.

J'ai du métal à fond dans les oreilles. J'ai besoin qu'il soit de plus en plus violent, c'est comme ça que ça marche. Qu'est ce qu'il se passera quand ça ne suffira plus et que j'éclaterais ?

Commentaires

Aucun commentaire.


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo