• Favoris

    0
  • Vues

    726
Simple life

Simple life
Écrivaillon

Classé dans Véridique
Voir plus de textes de Simple life

Date de création :
le 27 août 2015, à 02:25

Dernière validation :
le 1 septembre 2015, à 02:05

Une chute vers l'enfer

Elle croyait qu'elle avait des amis. Mais ils sont partis. Elle croyait que la société était humaine, mais cette croyance est aussi partie de son esprit. Quand je pense que la vie est faite de personne tellement ignobles. Des gens préférant marginaliser quelqu'un en l'insultant et lui faisant vivre une horreur jusqu'au suicide. Car cette personne, était mal dans sa peau. Elle était perdue, se faisant battre et violer par un "homme" qui bien-sûr n'en n'était pas un. Cette personne, cette femme, avait beau essayer de se défendre mais tout s'est retourné contre elle. Et cet "homme" a ruiné ce qu'elle avait. En bourrant la tête de mensonges de tout son entourage. Détruisant par la suite sa famille qui ne la croyait même plus. J'arrive pas a croire que ce monde est bien réel. Nous passons d'un appel à l'aide, à un harcèlement quotidien, personne n'a su la croire, absorbé parce que disais l'agresseur. Le suicide était un moyen pour elle d'aller dans un vrai monde ou la paix est présente. Partir de cette société insultante ainsi que décevante. Le bouquet final fut que ces personnes qui l'avais mise plus bas que terre, valaient encore moins que l'agresseur. Pourquoi ? Car oui la vérité, les preuves contre lui c'est elle qui les avait, personne ne l'a croyait, elle s'est faite ridiculisé en tentant de se défendre. Seule, personne. S'ils savaient seulement ce qu'elle a du endurer en tant que jeune femme sous la domination d'un "homme" immature. S'ils savaient qu'ils avaient fait une erreur de jugement. C'est bien elle la victime. Elle avait besoin d'aide. Mais c'est trop tard et personne ne le saura jamais. C'est elle qui savait la vérité mais c'est elle qui restera seule dans l'ombre. La société me laisse croire aujourd'hui qu'une personne pur ne peut exister sur ce monde remplie de lâcheté.

Si vous les filles vous vous reconnaissez dans cette histoire, parlez en a vos parents, la violence et les viols ne doivent jamais toucher une femme. Si un jour on lève la main sur vous, partez avant qu'il ne soit trop tard, car votre agresseur peut se révéler très manipulateur.

Inspiré de faits réels, de mon histoire.

Commentaires
1306

Peok, le 4 septembre 2015, à 21:56 :

Un thème toujours très poignant. Courage, pour se reconstruire, à toutes les femmes qui y ont été/qui y sont confrontées. Il faut du temps


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo