• Favoris

    0
  • Vues

    766
coburit

coburit
Écrivain confirmé

Classé dans Poésie
Voir plus de textes de coburit

Date de création :
le 20 août 2015, à 17:33

Dernière validation :
le 21 août 2015, à 18:44

Conte d'Irlande : Retour à Brigadoon

Première partie

1- Le Départ

Quand le facteur lui apporta le colis
Accompagné d'une lettre de son Père
Daniel se trouva d'abord surpris
Leurs relations étaient sans impaires.

Il posa le colis sur la table puis ouvrit la lettre :

-" Pour Daniel , mon fils adoré

Mon cher enfants il est temps pour toi
De quitter new York, de partir en Irlande
Ton grand Père Jeff n'avait qu'une demande
Que l'un de nous retourne dans ses bois.

Après la guerre avec son meilleur ami Tommy
Il a vécu une aventure merveilleuse ,
Sans cesse il me parlait des fées, de ses amis
De Brigadoon, un village dans la forêt enfoui.

Ne cherche pas Brigadoon dans un atlas
Il n'apparait sur aucune carte hélas ,
Tous les cents ans le village réapparait au Monde
Dans un mois cent ans seront le bon compte.

Dans le colis tu auras la seule carte de Brigadoon ,
Ton grand Père la contemplait toutes les nuits ,
Tu verras aussi les photos de lui et de Tommy ,
Je t'assure que tu le reconnaitras même dans un saloon.

Je ne peux t'accompagner , ta mère est malade
Je reste à ses cotés, pars mon Dany pour cette balade.

Ton Père qui t'aime."

Daniel ouvrit le colis ,trouva la carte
Les photos sépias de son grand père,
Brigadoon, un étrange nom pour un village
La famille était souvent dans les nuages.

Comment pouvait on croire à ces histoires
Des contes à dormir debout, ces légendes
Mais il était un bon fils, un bon débrouillard
Demain il fera son sac pour l'Irlande.

2 - De Dublin à Killarney

Daniel arriva à Dublin sous un beau ciel d'été,
Aux fenêtres des maisons séculaires des impatiens ,
Des Géraniums aux riches couleurs s'épanouissaient,
Les ukulélés des musiciens donnaient à Dublin un air Hawaien.

Daniel entra dans un pub pour boire une Guinness,
Sur une estrade des musiciens jouaient les Pogues :

-" I met my love by the gas work wall
Dreamed a dream by the old canal
Kissed a gril by the factory wall
Dirty old town
Dirty old town

Clouds a drifting across the moon
Cats are prowling on their beat
Spring's a girl in the streets at night
Dirty old town
Dirty old town."

Il était temps de quitter Dublin,
Il monta dans un car qui descendait vers Killarney,
Brigadoon était caché dans les forêts
Entourées de lac cristallins.

Le voyage en car était fort long,
Le chauffeur avait prévu des étapes,
Abbeyleix était le premier jalon
Avec ses petites maisons grises en grappes.

Une grande rue traversait la petite ville,
Le Bergins pub était sa seule attraction,
Le serveur ne gars nommé Will
Adroitement servait les bières pressions.

La deuxième étape était le petit village de Cashel ,
Copie conforme d'Abbyleix, à la Seconde Chance
Un nommé Sammy avec la tendre Gwennaelle
Servait les Guinness avec bienveillance.

La troisième étape était Mallow
Traversée par la rivière Blackwater,
Un pont en pierre enjambait la rivière
Pour les conduire chez Murphy's the Famous.

Sous la bienveillance du Clock House
Le temps passait en douceur,
Murphy avait l'œil pour la mousse
Toujours dans les verres à la bonne hauteur.

Il arriva finalement à Killarney
Le chauffeur le arrêta chez Courtneys,
Ils étaient tous devenues des compères
Au fil de ce voyage et de ses pintes de bières.

3- Killarney

Pour Daniel Killarney fût une merveilleuse découverte,
Il avait loué chez une vieille dame une chambre,
Il se levait tôt le matin , dans les rues encore désertes
Où il aimait se promener , dégourdir ses jambes.

La Saint Mary's Cathédral entourée de sa verte pelouse
Etait un joyau de ce pays, sa flèche pointée vers les cieux
Protégeait Killarney de la colère des anciens Dieux,
Dans cette région d'Irlande la vie est toujours douce.

Parfois il prenait la vedette qui allait vers l'ile du monastère,
Selon la légende Saint Finion en était le protecteur,
Un ancien Roi d'Irlande loin de la guerre et de ses heurts
Avait trouvé refuge dans le clos et ses hauts murs de pierres.

Mais pour Daniel la Grande Aventure fût la découverte des pubs,
Ils étaient nombreux, les patrons aimables, les soiffards toujours bien reçus.
Murphys of Killarney avec ses fenêtres fleuries,
Chez Laurels on jouait de l'accordéon
S'émerveillant de sa magnifique décoration,
Au Jack's bar le patron et sa famille
Faisaient tourner la Guinness comme un quadrille.

Tous les soirs il allait écouter les musiciens
s'étourdissant de la musique d'Irlande :

-" The water is wide, i cannot get over
And neither have i wings to fly
Give me a boat that can carry two
And both shall row my love and i

Oh love is handsome and love is fine
And love's a jewel when it's first new
But love grows old and waxes colds
And fades away like morning down. "

Mais le temps avançait, il lui fallait trouver un guide.
Le parc de Killarney était bien grand, une aide
N'était pas de trop pour le conduire à Brigadoon.

4 - Shea

La logeuse avait donné à Daniel une adresse
A la périphérie de Killarney chez les O'leary.
Il aperçut sur la petite route la joliesse
De la chaumière, le toit en chaume tirant sur le gris.

La chaumière avait un étage, sur les murs blanchis
A la chaux des volets verts d'eaux s'ouvraient,
Un muret de pierre entourait la propriété,
Dans le jardin fleurissaient des rosiers, des myosotis.

Le père O'Leary casquette vissée sur sa tête
Lui fit un petit signe de la mains, il lui souriait;

-" Bonjour jeune homme, vous avez besoin d'un guide
Je vois que vous n'êtes point bête pour un américain,
Le parc fait bien cent kilomètres, je connais des caids
Qui tournent encore en rond sans espoirs de lendemains.
Allez voir derrière, ma fille vous attend."

Daniel salua l'homme et fila derrière la maison,
Il entendit le chant gai de petits enfants ,
Quatre bouts de choux chantaient à l'unisson
Une vielle comptine en souriant:

-" Oh Danny boy the pipes , the pipes are calling
From glen to glen, and down the mountain side
The summer's gone , and the flowers dying
'tis ,'tis you must go and i must bide

And when you come, and the flowers are dying
If i am dead, as dead i well may be
You 'll come and find the place where i am lying
And kneel and say "Ave ' there for me."

-" Allez les enfants, j'ai un visiteur, rentrez chez vos parents"

Daniel était ensorcelé par la beauté de la jeune fille
Elle était aussi grande que lui, aussi fine qu'une brindille,
Ses longs cheveux roux descendaient sur ses épaules
Comme une cascade, un miroir ses yeux verts d'eau

-" Oh boy, reveille toi, tu cherches un guide, je suis devant toi"

Elle se mit à rire tout en tournant sur elle même
Sa robe remontait sur ses chevilles, dévoilant un instant
Le plus rond des genoux, la peau la plus blanche
De toutes les filles d'Irlande, un vrai poème.

-" Bonjour Mademoiselle, je m'appelle Daniel
Je cherche un guide pour aller à Brigadoon."

Elle reprit son sérieux et répondit :

-" Je suis Shea, fille du Père O'leary, fille de Killarney
Je connais du parc tous les lacs, toutes les forêts,
Mais jamais je n'ai entendu parler de Brigadoon ,
Etes vous sure mon bon de votre destination."

Daniel sortit la carte et lui montra

-" Oui c'est une vieille carte de Killarney
On y voit bois, rivières, lacs, forêts.
Ne vous a t on pas pris pour un idiot,
Quand j'était petite mon grand père
M'acheta la carte d'un trésor,
Celui des naufrageurs ou d'un pirate,
Jamais je n'ai trouvé le moindre lingot ,
Parfois sans le savoir on est idiot."

-" Non Mademoiselle Shea, cette carte est de mon grand père
Jeff Douglass, avec son ami Tommy, se sont perdus dans les forêts,
Par hasard ou avec l'aide des fées ils ont trouvé Brigadoon,
A lui , à mon Père je dois à leurs demandes répondre."

-" Bien si c'est une affaire de famille je n'ai rien à dire,
Demain matin nous partons pour Brigadoon"

fin de la Première partie



Commentaires

Aucun commentaire.


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo