• Favoris

    1
  • Vues

    658
elodial

ELODIE (elodial)
Écrivaillon

Classé dans Poésie
Voir plus de textes de elodial

Date de création :
le 26 avril 2015, à 21:34

Dernière validation :
le 27 avril 2015, à 20:34

A JAMAIS....


La nuit, la pénombre
C'est le quotidien de Ruben
Un vampire, l'un des plus sombre
L'un des plus sanguinaires

Le jour il dort
Le nuit il mords

La nuit, la pénombre
C'est le quotidien de Ruben
Un vampire, l'un des plus sombre
L'un des plus sanguinaires

Le jour il dort
Le nuit il mords

Chaque soir, il fait des victimes
Laissant la trace de son passage
Il et seul et l'ultime
vampire convoité par les plus sages

Le jour il repose
La nuit il ose

Son charme fait la faiblesse des femmes
Dans ses bras elle se meurent
Vidé de leurs sangs et de leurs âmes
Ruben le vampire n'as pas peur

Seulement une nuit
Où il s'oblige une pose
Une femme dont la beauté s'unis
Lui résiste et s'impose

Ruben ne se reconnais plus
Il semble perdu

Qui et donc cette femme mystérieuse
A qui il a épargné la vie
Pourquoi hante t-elle ses pensé curieuse
qui a remplis son cœur et son esprit

Il a pourtant envie de goûter son sang
Qui doit être si délicieux
Mais son besoin a ce moment
Et de toucher ses lèvres, son corps si précieux

La femme l'admire de tout son être
Elle ne le craint pas
On dirait même qu'elle semble le connaître
Le vampire ne veut pas en rester là

Il cherche a lui parler
Mais la femme refuse
Il continue a s'acharner
Et dans la doute la femme et confuse

Ruben ne trouve plus le sommeil
le vampire ne se nourris plus
Il ne fait que penser a elle
Et erre sans vie dans les rues

Chaque soir il revient au même endroit
Espérant la retrouver
Il l'attend comme sa proie
Comme si elle lui appartenait

Au bout de la neuvième nuit
La femme réapparaît
Le vampire s'avance avant qu'elle s'enfuis
Et fini par s'en emparé

Il lui enfonça ses canines délicatement
Et bu son sang pas jusqu'à sa mort
Ruben la voulait a lui maintenant
fut un instant il eu des remords

Il a voulu faire d'elle un vampire
Afin de la possédé pour l'éternité
Hélas c'était bien plus pire
car cette amour n'était pas partagé

D'une seule et unique décision
Il lui tordit le coup d'une seule main
Ruben brisé par cette trahison
Se laissa mourir de faim .


fin

Commentaires

Aucun commentaire.


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo