• Favoris

    0
  • Vues

    2802
Simple life

Simple life
Écrivaillon

Classé dans Autre
Voir plus de textes de Simple life

Date de création :
le 20 octobre 2014, à 00:03

Dernière validation :
le 22 octobre 2014, à 00:18

Lettre d'un soldat à sa femme

Ma chère et tendre

Je préfère t'écrire comme si s'était la dernière fois que je le pouvais car malheureusement je ne sais pas si demain ou dans 3 jours je serais encore de ce monde. Et biensûr je ne peux pas t'informer sur l'endroit ou je me trouve, je ne sais pas dans quelles mains cette lettre peut tomber. Sache que cela fait deux mois que je n'ai pas vraiment le moral, vous me manquez énormément, surtout toi. Je vis dans un enfer 24 heures sur 24, je ne sais pas ce que je vais devenir. Je reviens de mon dernier assaut qui fut extrêmement sanglant. Chaque jour je pris les dieux pour rester en vie, à chaque fois que je m'avance vers le champ de bataille, j'embrasse ma croix en regardant le ciel et chuchotant "pas aujourd'hui".
Il est vrai que c'est la première fois que je te parle de tout sa, mais je t'avoue que mes nerfs me lâchent, je pensais avoir le bon mental pour m'engager dans l'armée mais je crois que tout les hommes ici, sont obliger de craquer, parfois ils deviennent fou et se suicident. Si tu voyais comment nous vivons, j'essaye de dormir cinq heures par jour, mais je n'arrive que rarement à m'endormir, une attaque dans la nuit peut survenir à tout moment, impossible de dormir paisiblement... Les tranchées sont insalubres, personne ne connaît l'eau et le savon ici, ni même les toilettes. Je te laisse imaginer, je ne vais pas te dégoûter en t'envoyant, peut être, ma dernière lettre...
Crois moi que je ne m'attendais vraiment pas a ça, je voulais m'engager pour la libération du pays et j'ai l'impression d'être dans une fourmilière ravagée tout les jours par des humains nous écrasant.
J'avais deux trois amitiés dans le camp, mais deux d'entre eux sont morts sous une explosion d'obus (nous n'avons même pas retrouvée leurs têtes), et un autre portée disparu, il est peut être actuellement torturée par les ennemis. C'est dur de voir cette liste de noms de soldats morts qui ne cesse de se remplir. Je plains la personne qui doit l'annoncer aux familles.
Chaque jour je me lève avec de plus en plus de dégoût, de mauvaise volonté, je me suis aussi rendu compte que la guerre, ne rime plus à rien. A quoi bon ce battre pour ne faire que des dégâts, que du mal, nous sommes tellement faible que nous ne gagnons plus rien, nous n'arrivons plus à négocier des jours de non-bombardement. Les adversaires nous rient au nez tellement nous faisons pitié, tout nos espoirs sont réduit en cendres, c'est comme si nous nous laissions mourir de jour en jour.
Si seulement cette guerre avais été mieux discutés, nous aurions trouver des accords, c'est important de communiquer et ce n'est pas en tuant des hommes que la communication passe le mieux. Je me demande qui est le cerveau qui avait prévu cette guerre, et je me demande s'il est bien conscient de ce qu'il fais. Il nous entretue, on s'entretue, la même race, l'humain. Nous sommes les êtres les plus développées de ce monde mais je crois bien qu'à certains ils manquent quelques principes ou juste un peu d'intelligence ... Nous ne pouvons plus revenir en arrière, il n'y a même plus de but a ce que nous faisons, nous sommes des animaux qui obéissent aux ordres et qui s'autodétruisent. Si seulement la guerre avais une autre définition, sans armes, sans sang, sans peur, juste la parole, une guerre pacifiste ! Il y aurait tellement de gens encore en vie et de familles réunies. J'espère que tu recevras cette lettre et que tu as reçu les précédentes, tu sais que sa ne sert a rien de me répondre nous ne recevons pas de courrier.

Je t'embrasse Colline, je t'aime tellement.

Commentaires
1293

Simple life, le 28 juin 2015, à 13:48 :

Merci beaucoup !

1283

Parme Audrey, le 3 juin 2015, à 15:02 :

Très belle lettre ! Amitié


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo