• Favoris

    1
  • Vues

    793
la plume de l'ange

la plume de l'ange
Maître de l'écriture

Classé dans Conte
Voir plus de textes de la plume de l'ange

Date de création :
le 14 août 2014, à 10:35

Dernière validation :
le 17 août 2014, à 20:09

Tombée du ciel (2)

La voix ... je ne sais pas pourquoi mais elle semblait si familière et si attirante que je me suis laissée entraînée. Mes pieds descendent l'escalier qui mène a l'entrée de la maison. Dehors, j'aperçut le noir de la nuit. C'est une impression assez bizarre ... Je me sens emporter, sur un nuage ou les sensations du monde réel ne m'atteignent pas.
Soudain, la porte s'ouvre.
- Eden ?
C'est mon père. Il ouvre de grands yeux surpris. Je crois que je lui aie fait peur. A cause de lui, l'enchantement de la voix s'est rompu ...
- Eden cherie, est-ce que ça va ? me demande mon père en reposant sa grosse valise par terre.
- Ou papa, j'allais juste ... chercher mon crayon.
Crayon ? Je n'avais vraiment rien de mieux a dire ? Puis je fais semblant de me taper le front.
- Oh,non ! C'est vrai désoler, en fait il est en haut !
Puis je grimpe l'escalier et ferme la porte de ma chambre. Je suis vraiment folle ... complètement toquer ! Avec un soupir, je pose mes fesses sur ma chaise et termine mes devoirs.



La nuit, le vent souffle. Mes volets cognent légèrement contre ma vitre. Ca arrive assez souvent que le vent souffle par ici ... c'est même habituel. Mes yeux se ferme et je plonge dans le sommeil. Enfin, j'imagine puisque personne ne se rend jamais compte de quand on s'endort. Mais lorsqu'on se réveille dans son rêve, on sait parfois qu'on est endormi. Cette fois-ci, pas de Peter Parker, ni de super-man ou un autre super-hero prêt a me sauver. Je suis seule. Autour de moi, les arbres immenses semblent toucher les nuages. Je passe la main sur les tronc millénaires, une épine de ronce me pique le doigt. Je ne l'avais pas vu sur l'arbre. Tout ici n'est que calme et fraicheur. Je marche entre les buissons de fleurs et bientôt, j'arrive au bord d'une falaise. Tout en bas, la foret continu et au loin le scintillement de la mer me renvoie des étincelles lumineuses. C'est un si bel endroit ! Mais tandis que j'observe ce paysage paradisiaque, je sens dans mon dos une chose bouger. Sans que je puisse contrôler quoi que ce soit, j'ouvre mes bras et je plonge. Je plonge ? Mon cri silencieux se perd dans l'étendue émeraude de la foret et le vent me fouette le visage. Mon réveil fut brutal. réveillée en sursaut, je descend de mon lit pour me précipiter dans ma salle de bain. Sur mon visage, mes traits tirer témoigne de ma frayeur. Je me passe de l'eau sur le visage, tentant de chasser ma peur et les derniers vestiges de mon rêve. trois coups a la porte me font sursauter.
- Eden ? appelle mon père, tout va bien ?
Je reprend mon souffle.
- Oui, juste un cauchemar. Retourne te coucher.
J'entend des bruits de pas puis la porte de la chambre parentale se fermer. Avec de léger tremblement, je passe une main sur mon visage tremper. Interloquée, je me fige. Avec un léger tremblement, je lève ma main a la hauteur de mon visage. Sur la surface de la peau de mon doigt, je vois une épine de ronce.

Commentaires

Aucun commentaire.


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo