• Favoris

    1
  • Vues

    2958
la plume de l'ange

la plume de l'ange
Maître de l'écriture

Classé dans Autre
Voir plus de textes de la plume de l'ange

Date de création :
le 14 août 2014, à 09:38

Dernière validation :
le 16 août 2014, à 16:36

Le chien, boule de poil et sac a puce ...

Un chien dort a mes coter. Boule de poil, sac a puce, truffe mouillée et oreilles tombantes.
Un chien ... dort-il ou est-il réveiller ? S'il dort, je ne dois pas bouger. Sinon, je pourrais me lever.
Les fourmis envahissent mes jambes et mon séant me fait mal. Qu'est-ce qui m'a pris de m'asseoir par terre pour écrire ? Avec une grimace je bouge les orteils. Il faut que je bouge, sinon je ne sentirait bientôt plus mes jambes.
J'essaye de me concentrer et j'écrit. Les touches font un bruit de clic clac quand j'appuie dessus. Cela va-t-il réveiller le chien ? Au bout de mes jambes, je ne sens plus mes orteils. Jamais plus je ne m'assiérais par terre pour écrire avec un chien allonger a mes coter. Mais quand la torture prendra-t-elle fin ?
Je n'arrive décidément pas a me concentrer. L'image de mes pieds devenant violet danse devant mes yeux. J'observe. Non, ils sont encore rose, mais pas pour longtemps ...
A mes coter, le toutou blanc, boule de poil et sac a puce, respire profondément. Il doit être en train de dormir. Voila combien de temps que je ne me suis pas lever ? Une heure ? Deux ? Le temps passe ... mais il défile trop lentement pour moi et mes pauvres orteils.
Je dois me lever. Mais si je me lève et que je réveille le chien, il va gambader dans la maison et je ne pourrais plus le calmer, donc plus écrire ce qui me forcera a jouer avec lui ou a le promener ce qui dans ce cas entrainerais une marche sous la pluie. C'est une vrai boule de nerf ce chien.
Il dort. Je suis presque sure qu'il dort. Je me penche légèrement et observe attentivement les paupière fermées du chien endormi. Je ne pourrais pas me lever avant ... une éternité ? Avec un peu de chance il se réveillera peut-être avant ma mort par déshydratation ...
Comment finir d'écrire mon livre dans ces conditions ? Aucune idée ne me vient. Les minutes défilent avec une lenteur épouvantable.
Soudain, un bruit. C'est la voiture de mes parents. A mes coter, le chien sursaute et se lève, courant joyeusement vers l'entrée en sautillant dans tous les sens ... Il était réveiller.

Constat de mon après-midi: trois heures a se retrouver assise avec un chien bien éveiller, des fourmis dans les pieds qui sont restées un quart d'heure après, trois misérables lignes dans mon livre qui n'ont aucun sens avec l'histoire ... et le pire c'est que c'est une histoire vraie.

Commentaires

Aucun commentaire.


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo