• Favoris

    1
  • Vues

    3004
la plume de l'ange

la plume de l'ange
Maître de l'écriture

Classé dans Essai
Voir plus de textes de la plume de l'ange

Date de création :
le 10 juin 2014, à 18:28

Dernière validation :
le 14 juin 2014, à 16:16

Les cendres de l'Amour

Il arrive que l'on aime les gens plus que si l'on aimait notre propre vie. D'un amour fou, si intense et si puissant que l'on imaginerait pas sa vie sans eux. Le grand feu de l'amour, si fort et si lumineux, éclaire nos sourires bienheureux. Le cœur bat, les sens s'emballent, les yeux pétillent et les lèvres se lèvent en un sourire: ce sont les symptômes de l'Amour.
''Jamais ! dit-on alors, jamais nous ne pouvons nous quitter ! Nous sommes comme les doigts de la main: lier pour toujours pas les liens de l'amitié ...''
Et pourtant, une fois qu'ils vous ont quitter, la vie semble bien vide ! Comme si toute votre vie était meublée de leur personne, de leurs paroles, de leurs gestes et de leurs sourires. Comme si ces gens étaient les cloisons de votre cœur et qu'une fois partie, ce dernier se retrouve a découvert. La solitude est l'amie de l'homme, elle le rattrapera toujours.
Pire. Lorsque ces personnes, seulement quelques jours, semaines, mois après votre séparation, vous disent des choses que vous n'auriez jamais imaginer d'eux ... L'amour que vous leur portiez devient alors bien moins beau. Sous le bijou doré se cache du noir.
Alors seulement les souvenirs persistent. Bons moments passés si vite et si vite regrettés. Doux souvenirs d'un été éternel ou d'une année de bonheur si rapidement écoulée. Leurs sourires s'effacent un a un, ne laissant plus qu'une sensation de vide et de tristesse. Plus rien ne perdure, tout s'éteint a petit feux. Et seule les cendres bien enfuies restent.
Cet amour que vous jugiez imbrisable, impérissable, inviolable et détruit par lui: l'Aimant et poignardé par l'Aimé. La trahison est faite. Et l'Amour piétiné salit. Il ne restent plus que des cendres ...

Commentaires
1216

Amante de l'Oubli, le 18 juin 2014, à 12:34 :

J'écoutais une musique très triste au moment ou j'ai lu ce texte et les deux combinés... M'ont serré la gorge. Je me suis alors rappelée qu'une amie avait vécu ce que tu as décris dans ce texte..... Et ça m'a émue :')


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo