• Favoris

    0
  • Vues

    870
Because

Because
Nouvel écrivain

Classé dans Autre
Voir plus de textes de Because

Date de création :
le 1 mai 2014, à 12:20

Dernière validation :
le 1 mai 2014, à 12:42

Pourquoi ?

Pourquoi à chaque fois que je te vois je perds tout mes moyens, toute ma crédibilité, tout mon courage. Pourquoi à chaque fois que je te vois je deviens si cruche. Pourquoi je deviens si bête. Pourquoi à chaque fois que je te vois je souris comme une Autiste. Regarde cette expression : « Sourire comme un Autiste ». Elle est tellement vrai, c’est personnes la elles ont toujours le sourire, quoi qu’il arrive. Elles vivent à fond et pour elles, dans leurs monde peux leurs importe le regard des personnes. Et si je pouvais faire pareil, si seulement je pouvais vivre pour moi, sans prendre compte du regard des gens, sans prendre partie de ce que pensent les gens, si seulement. Si seulement je pouvais ne pas être atteinte de l’opinion des personnes, si seulement j’avais un minimum de confiance en moi. Remarque pour te confier tout ça il faut en avoir. Je suis aussi naïve qu’une personne atteinte de l’autisme, ils ont beau vivre dans leur monde, sans prendre compte du regard que les gens portent sur eux, ils ne voient pas les gens qui se moquent d’eux, qui profitent de leur faiblesse et de leur naïveté. J’aimerais tellement ne plus être faible par rapport à ce sentiment qui me fait si peur, ce sentiment que tout le monde connaît, ce sentiment qui fait du mal à chaque personne vivant dans ce monde. L’amour. L’amour, putain, ce n’est qu’une merde, l’amour. L’amour ca fait mal, très mal, trop mal. On aime, on rit, on pleur, et ca recommence, on aime, on rit, on pleur, on se souvient encore et toujours. C’est une grande roue, c’est un manège maléfique qui nous apporte du plaisir, de la passion, parfois même un orgasme. Mais derrière tous ça ce cache la douleur, le malheur, la dépendance. On pardonne à ceux que l’on aime, mais on oubli jamais. Je m’étais promis de ne plus pleurer. Je m’étais promis de ne plus montrer ma faiblesse. Mais maintenant tu connais mon point faible, tu peux faire ce que tu veux de moi, et tu l’as déjà fait. « Peux m’importe ce que les gens pensent de moi… », chose que je dis souvent, mais c’est faux au contraire. Moi je suis faible face à l’amour, je baisse la tête face à la peur, la peur d’aimer, la peur de pardonner, la peur de partager, la peur de donner, la peur de, la peur de. Il y en a plein d’autres sur tout dans mon cas. La peur de l’incompréhension. Pourquoi ? Parce que j’ai dis tellement de mal de toi, j’avais la haine, que je ne pouvais plus penser pouvoir t’aimer, mais cela c’est avéré être un fiasco, une défaite. Résultat des courses, je mens, j’ai mal, j’ai peur, je suis vidée, j’ai perdue toute espérance. J’ai perdu toute espérance de pouvoir marcher main dans la main avec toi a mes côtés, j’ai perdu toute espérance de passer des moments avec toi, j’ai perdu toute espérance de ne pas être jugé parce que je t’aime, j’ai perdu toute espérance de ne pas être juger par TOI, puisque tu la déjà fais.

Commentaires

Aucun commentaire.


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo