• Favoris

    0
  • Vues

    1005
xheloterius

xheloterius
Nouvel écrivain

Classé dans Poésie
Voir plus de textes de xheloterius

Date de création :
le 22 mars 2014, à 09:50

Dernière validation :
le 24 mars 2014, à 16:58

Un stylo plein d'encre

Une envie, très grande envie

Le stylo a fait le plein de l'encre

Il va en avoir grand besoin,

Car cartouche après cartouche

L'encre va s'épuiser, en écrivant la vie

L'amour du poète, qui va vous entraîner loin

Très loin dans ce poème, cela n'est pas « louche »,

Car vous allez pénétrer son cœur, l'antre

Une grotte éternellement magnifique

Avec de l'or à l'intérieur

Du jaune, une pierre à couleur magique

A l'intérieur, des feuilles et un poète rêveur

Venez lire ces textes envoûtants

Venez, observez ce poète d'espoir

Oui, il crie son amour pour elle

Oui, pour une fille si belle

En écrivant ces lignes romantiques

Il sait que son amour va rire

En disant, cela n'est pas vrai,

Mais le poète le dira pour toujours

Tu es si envoûtante, mon amour

Je m’envole, avec un simple sourire

Le paradis devient une réalité

Peu importe de toute manière du physique

Mon amour, tant que je serai avec toi

Mon ange, je n'aurai plus jamais froid

Ma chérie, ton sourire me réchauffe le cœur

Tu es parfois sadique, ce qui me met en sueur

Ma déesse, je craque, je ne peux me passer de toi

J'aime tellement te parler, te prendre la main

Ma princesse, en notre avenir, j'y crois

Je donnerai tout pour un baiser au petit matin

Le poème de cet ange est destiné pour une fille

Pour une femme, exceptionnelle, si gentille

L'or ne représente rien dans cette immense grotte,

Car l'or ne peut être comparé a l'amour, l’envie forte

Pouvoir regarder ce visage, et s'endormir

Tout en visualisant, tout simplement, sa vie

Elle n'a pas besoin d’utiliser de la magie

Pour que le cœur de ce poète se mette à sourire

Poème sur poème, le poète écrit et le crayon lui..

Se met lui même a sourire, a ce monde, sans rêverie

Réel, oui réel et cette fille si douce

Réel, oui réel et ce poème orné de mousse

des cœurs, de jolis cœurs apparaissent sur le carnet

Je t'aime, je t'aime écrit le poète si fier

Heureux, heureux d'être avec sa bien aimée

Bonheur ! bonheur cri le poète sans fièvre

Sans fièvre, cela est vite écrit

Si on ne parle pas des fantasmes

Peut-on parler de fièvre pour l'immense envie ?

Que ressent le poète dans ses nombreux « fantasmes » ?

Parlons de température brûlante

La sueur monte, le poète transpire

Le poète ferme les yeux, et le poète s'épanouit.

Commentaires

Aucun commentaire.


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo