• Favoris

    3
  • Vues

    1597
Mr. Psycho

Mr. Psycho
Nouvel écrivain

Classé dans Nouvelle
Voir plus de textes de Mr. Psycho

Date de création :
le 24 février 2014, à 14:41

Dernière validation :
le 1 mars 2014, à 02:20

Sur le canapé

C’est sur le canapé, coupable, qu’elle me prend au fait. Sans défense, je regardais la télévision lorsqu’elle est entrée. Elle m’observe d’abord depuis le cadre de la porte où elle marque un arrêt. Son regard se plonge dans le mien et j’éprouve le plus grand mal à le supporter. Elle ne porte rien d’autre que sa plus belle robe : celle dans laquelle elle est autrefois venue au monde. Elle me dévisage, peut-être attend-elle quelque chose de moi.
Ma gorge est sèche. J’essaye de déglutir. Sans succès. Elle fait alors un pas dans ma direction, puis un autre. Sa démarche, sensuelle, féline, m’envoute, et je me retrouve à ne plus pouvoir bouger lorsque je comprends que c’est vers moi qu’elle vient.
Tandis qu’elle marche, son regard continue de me scruter, de m’ensorceler. Mon cerveau me commande de faire quelque chose, mais mon corps ne répond plus et je suis là, vulnérable, esclave de sa volonté. Piégé dans mon propre salon.
Ses hanches se balancent, tortillement hypnotique de son bassin généreux, et mon ventre se serre en comprenant à quelle sauce je vais être mangé. Je suis ridicule, moi le dominant, vaincu par une silhouette silencieuse qui s’approche toujours plus.
J’avoue sans honte que la vue de ses poils me trouble. Serait-ce mon pull qui me démange ainsi ? La chaleur monte soudain et je me retrouve à trembler, impuissant face à sa soudaine pulsion câline.
Gracieusement, et toujours sans un mot, elle s’assied sur mes genoux. Ses deux yeux d’un vert troublant plongent à présent droit dans les miens. Ma vue se brouille et mon souffle se fait plus court, haletant. Il fait beaucoup plus chaud, et l’envie me prend de retirer ce maudit col roulé qui m’oppresse. Je sue à grosses gouttes, ne sachant comment poser mes mains sur ce corps étranger.
Une bouffée après une autre, je lutte, je dois résister. Je sens la pression monter dans tout mon corps et c’est physiquement que je combats pour rester maitre de moi. J’essaye de fermer les yeux, de penser à autre chose. Je la sens toujours chaude sur mes cuisses, mais je dois essayer de l’oublier quelques instants. Hélas pour moi, c’est impossible. Alors qu’elle se retourne, cherchant sans doute une position plus confortable, je finis par perdre mes moyens et j’expulse tout ce que j’essayais en vain de contenir.
Surprise, elle se lève et disparait dans la pièce voisine. Je vois bien qu’elle est déçue, mais trop fière pour en dire un mot, elle me quitte en silence. A nouveau seul, j’en profite pour me saisir d’un mouchoir et m’essuyer. J’ai honte d’avoir cédé cette fois encore.
Cela fait plusieurs mois que je vis maintenant avec elle, mais je ne me ferais sans doute jamais vraiment à son corps qui pourtant parait si doux, si propice aux caresses et aux étreintes réchauffantes.
Je me replonge tant bien que mal dans mon programme en essayant d’oublier ce qui vient de se passer. Je sais qu’elle ne m’en tiendra pas rigueur car ce n’est pas la première fois, mais je ne sais pas combien de temps elle le tolèrera.
Je donnerais n’importe quoi pour ne plus être allergique aux chats…

Commentaires
1159

Grace, le 10 mars 2014, à 17:51 :

Mustache, je ne peux m'empêcher de le préciser : en fait, Mr. Psycho n'est allergique qu'à un seul chat, celui d'une de nos amies. Il a une chatte chez lui depuis des années et il n'a jamais eu de problèmes, c'est seulement le fameux Chopin qui le fait éternuer. Ce n'en est pas moins malheureux, ceci dit.

1158

Mustache, le 9 mars 2014, à 22:41 :

Je dois avouer que j'ai pris grand plaisir à lire ce texte, même si l'on devine rapidement qu'il s'agit d'un félin, et non d'un humain. Bon, j'adore les chats, et cette jolie mise en avant du côté sensuel de l'animal est vraiment bien travaillé !
En tout cas, je te souhaite de guérir de ton allergie . Il est dommage de ne pas pouvoir profiter des caresses de cet animal !

Commentaire supprimé par un modérateur.


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo