• Favoris

    1
  • Vues

    995
Peok

Peok
Écrivaillon

Classé dans Véridique
Voir plus de textes de Peok

Date de création :
le 12 décembre 2013, à 21:51

Dernière validation :
le 14 décembre 2013, à 16:51

Pensées Sombres

Un soir presque comme les autres. Ce soir, l'envie d'écrire me prends, les mots coulent sur ma plume et laissent une trace bleue sombre sur ma feuille. Un bleu sombre, comme le sont mes pensées de ce moment. Après tout, ne puis-je pas m'exprimer librement, dire pour une fois le fond de ma pensée ? S'il vous plait, laissez moi juste ça. Ma feuille et mon stylo.

« La vie est une question d'équilibre ;
Un faux pas et on bascule,
d'un côté comme de l'autre.
Rester stable est un défi permanent ;
Mais essentiel pour continuer d'avancer.»

Il est si dur de faire le bon choix. De rester dans le droit chemin. De rester fidèle à ses convictions, à ses principes. De ne pas plier à la loi du plus fort, de ne pas suivre des rêves qui ne sont pas les nôtres, mais qui attirent, car tous ont les mêmes. Tant de décisions sur lesquelles on aimerait revenir en arrière. Des choses sur lesquelles on voudrait tirer un trait. Mais nous devons faire face.

« On m'a souvent montré du doigt, en disant en rigolant que j'étais qu'un gamin rêveur, qu'un de ces idéalistes qui rêvent d'un monde utopique.
Cependant, je persiste à dire que si nous l'étions tous, ne serait-ce qu'un peu, le monde serait sûrement meilleur.»

Des rêves, nous en avons tous. Rêves de gloire ou rêves d'évasion. Mais nous n'osons pas tous rêver des choses qui nous paraissent impossibles. Voir la satisfaction de voir son rêve se réaliser est une belle chose, alors pourquoi essayer de rêver d'un idéal qui ne sera sûrement jamais atteint ? C'est vrai. Mais si nous rêvions tous d'une belle société, d'un beau monde, peut être aurions nous envie de rendre ce monde un peu meilleur ? Et si chacun de nous le souhaite, l'espère, alors peut être que ce rêve ne sera pas si irréaliste que cela.

« Je te le promet, un jour, nous détruirons Babylone »

Des briques d'argent, jointées par un ciment de mensonges : voilà la vraie face de notre société. Cette société qui nous montre des idéaux factices, des images préprogrammées de bonheur en carton. Un voie qui nous est imposée, sous peine d'être exclu, marginalisé si nous sortons des rails de la normalité. Le peuple à le droit de participer à son futur. Cassons ce mirage de cette société soit-disant idéale.

« La vie est belle, nous avons de la chance ! L'être humain est formidable et bon.
Plus j'avance et plus je me rends compte que tout n'est que mensonges et tromperies. »

Ment aux autres comme tu ment à toi-même. C'est comme cela que tu réussira, mon garçon. Des dires tristement vérifiables, à la vue des nombreux scandales, tous coulés sous des histoires d'argent et d'intérêts personnels. A qui mentira le plus pour accéder au sommet de la pyramide ?
Nous avançons les yeux fermés. Il suffit de les ouvrir et de regarder autour de soit pour se rendre compte de cette réalité effrayante. Mais tout ceci n'est-il pas un cauchemar ? Il faut se réveiller au plus vite.


« Où se trouvent la vérité, l'amour et le bonheur ? Ce que j'ai trouvé ne sont que des mirages.
Je recherche toujours ce qui me maintiendra parmi tout ces êtres fous. »


Des larmes ont fait couler l'encre. Des larmes de tristesse, au nom de l'injustice présente. Des larmes de haine, au nom de cette société et de tout ce qu'on nous impose. Oui, je suis révolté. Je me bats pour un monde meilleur. J'en mourrais un jour sans doute, mais je sais que derrière moi, j'aurais fait de mon mieux pour le laisser un peu meilleur que je l'ai trouvé.

Commentaires
1263

Peok, le 11 octobre 2014, à 09:33 :

Merci à tous pour vos commentaires. Je vois que nous sommes plusieurs à partager le même point de vue. Cela me fait plaisir, c'est ensemble que les choses changeront.

1126

Janesr, le 4 janvier 2014, à 16:13 :

J'ai l'impression de me lire, c'est incroyable. Les métaphores sont criantes de vérité, on ressent parfaitement les émotions que le texte cherche à faire passer. Si seulement nous refusions cette routine que la société nous impose, si pour une fois nous osions dire non aux normes, aux règles, si on crachait sur ceux qui nous volent nos vie sans scrupules, qui nous rabaissent et nous affaiblissent pour nous faire taire, si seulement.

1120

Amy_ral, le 21 décembre 2013, à 19:23 :

Ton texte est beau
Croire en ces idées, maintenir ses pensées malgré le mécontentement général, c'est aller au-delà de ce qu'on nous enseigne.
Continue à y croire, nous y arriveront ;)

1115

Mustache, le 14 décembre 2013, à 16:55 :

Texte vraiment poignant. On a tous nos périodes révolutionnaires, lesdites périodes durant parfois plus longtemps chez certaines personnes que d'autres. On a tous nos vœux de changements, nos désirs d'évolution, vouloir simplement voir le monde changer. Et on a tous, malheureusement, nos désillusions.
Continuons donc d'essayer de changer le monde - un jour, on y arrivera ;).


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo