• Favoris

    0
  • Vues

    916
Stansfield

Stansfield
Habitué des lettres

Classé dans Nouvelle
Voir plus de textes de Stansfield

Date de création :
le 29 juillet 2013, à 00:09

Dernière validation :
le 29 juillet 2013, à 20:21

L'amour

Je la vis au loin, je ne savais pas ce que je lui trouvais, mais au premier regard, je savais que je l’aimais. Oui, c’est une réaction assez étonnante me direz-vous ! Je le sais, mais, c’est comme cela, je n’y peux rien. Je me rapprochais d’elle, doucement, délicatement. Je pensais être mort à ce moment là. Oui, ce fut une sensation bizarre ; mais tellement bien. Oui, je me sentais bien ! Vraiment, j’en avais des frissons. Elle me faisait un effet particulier. J’étais en face d’elle. Je la regardai au fond de ses yeux. Ils étaient creux. Elle était impressionnante. Elle en imposait. J’approchais ma main près de son visage, squelettique. Très squelettique. Elle portait une grande tunique, noire, avec une capuche relevée sur sa tête. En approchant ma main, elle me regarda, intriguée. Je pense que personne n’avait jamais osé l’approché de si près, car elle pouvait en apeuré plus d’un. Oui, se doit-être cela. Ou personne n’avait pu en arrivé jusque là. Mais, moi, je ne sais pas, elle n’avait pas bronchée depuis que je l’avais regardé. Dévisagé. Je ne comprenais pas. Ressentait-elle la même chose que moi ? Et si c’était le cas, comment cela pouvait-être possible ? Elle avait déjà eu une autre vie, une autre chance, je le pensais, elle ne pouvait pas être devenu comme cela pour rien ! Surement dû à ses péchés. Et si c’était cela, depuis combien de temps était-elle comme cela ? Beaucoup trop de questions, qui resteront sans réponse. Je le crains, malheureusement. Mais, tant pis pour cela, ce n’était pas le plus important. Non. La question la plus intrigante à cet instant, c’était ce que je ressentais la, maintenant. Je pensais que c’était de l’amour, et Cupidon serait bien malin pour le coup ! Elle m’avait touché en plein cœur. C’était horrible, je ne comprenais réellement pas. J’étais tombé amoureux de la faucheuse. De la mort. Avec sa prestance, son gabarit. Tout cela m’intriguait. Ou alors, serait-ce ce que l’on ressent lorsque l’on meurt ?

Commentaires
1096

Stansfield, le 1 octobre 2013, à 18:21 :

Merci bien ! Oui, j'ai un peu de mal avec le passé composé, et certaines autres fautes, mais j'essaie de m'améliorer. Et oui, j'avais le début de mon texte, et j'ai eu un peu de mal avec la fin sur celui-ci.

1095

Stansfield, le 1 octobre 2013, à 18:21 :

Merci bien ! Oui, j'ai un peu de mal avec le passé composé, et certaines autres fautes, mais j'essaie de m'améliorer. Et oui, j'avais le début de mon texte, et j'ai eu un peu de mal avec la fin sur celui-ci.

1094

Alizée, le 1 octobre 2013, à 18:06 :

Attention aux fautes d'orthographe, notamment les "ée" au passé composée et aux adjectifs. Aussi n'oublie pas la règle du verbe mordre : si tu peux remplacer un verbe par mordre à l'infinitif alors tu mettras ce verbe à l'infinitif.

Sinon, bon texte, un peu bizarre, mais sympa. La fin était beaucoup moins subtile que le début, cela dit. ;-)


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo