• Favoris

    1
  • Vues

    1315
Peok

Peok
Écrivaillon

Classé dans Essai
Voir plus de textes de Peok

Date de création :
le 22 avril 2013, à 20:26

Dernière validation :
le 23 avril 2013, à 07:49

Temps

Mais quelle est cette chose étrange qui s'écoule, tantôt lentement, tantôt rapidement ? Cette chose qui fait avancer les aiguilles de cette horloge, là en face de moi ?
Le Temps. Quel drôle de concept ! Imaginé et créé par l'Homme, celui-ci pense désormais le maitriser. Que nenni.
Qu'en est-il de sa représentation ? Un sablier, dont le sable s'écoule lentement ? Une pendule, dont les aiguilles tournent en rond sans vraiment savoir pourquoi, une danse éternelle qui inspire tant les âmes rêveuses...

Un papillon, être qui nous paraît éphémère, vit-il cent ans de son temps ?
Et nous, Hommes, vivons nous une journée du temps de la montagne ?

Le Temps... Plus nous cherchons à comprendre, moins nous comprenons. L'illusion du savoir se reflète, mais, hélas, la réalité est bien moindre.
L'impression est réelle, qu'un être nous manipule. "Il" rit, se joue de nous, s'amuse à nous voir paniquer quand il s'écoule, regarder tristement en arrière et le voir s'enfuir au loin, comme des souvenirs de vacances inoubliables trop vite passées, puis trop vite oubliées. "Il" s'amuse à nous voir soupirer, las, la tête entre les mains, assis sur le banc de l'arrêt de bus. "Il" nous dicte notre quotidien, sonne et nous oblige à nous lever, nous fait bailler et nous oblige à nous coucher. "Il" se joue de nous, et puni les malins qui tentent de le contourner ou de l'éviter.

Le Temps nous manque. Le Temps est précieux. Le Temps nous apprend la vie. Le Temps nous prend la vie. Le Temps nous fait penser. Le Temps nous fait oublier. Le Temps est dur. Le Temps est réel. Le Temps est imaginaire. Au final, que sommes nous sans lui ?

Ennemi juré ou ami désiré, pâle reflet de la création de l'Homme, le Temps est là. Nous voudrions tous pouvoir le maîtriser, le contrôler, mais hélas, la création surpasse le créateur, et le créateur se fait dominer par la création.
Et si nous avions envie qu'il soit midi au plus noir de la nuit ? Et si nous avions envie de ne voir passer qu'un jour de notre vie ?
Présent tel une drogue dont personne ne peut se passer, un corps malade qu'un venin a contaminé.
Empoisonne la vie de l'éternelle jeune fille, il finit finalement par la rattraper. Empoisonne la vie de l'homme pressé, il lui fait regretter de ne pas prendre son temps. Dicte les lois et les devoirs de tout être civilisé.

Que ferons nous dans cinq secondes ? Et dans dix minutes ? Et dans vingt heures ? Et dans quarante jours ? Et dans quatre-vingt ans ? Et dans cent soixante décennies ? L'avenir nous le dira. Mais ce que vous ne savez pas, c'est si je parle dans mon temps ou dans votre temps. En fait, je ne sais pas. Je suis perdu. Perdu dans le temps.

Espériez vous une réponse à notre question ? Je vous l'avoue, je ne peux vous en fournir une. D'ailleurs, je ne sais même pas à quelle question répondre. Peut être à celle ci :
"Le Temps existe-t-il ?"

Laissons faire le Temps ce qu'il a à faire, laissons-le nous noyer dans nos tourments, tourments imaginée et créés par l'Homme, sûrement pour faire passer le temps.

Commentaires
1275

Athelis, le 14 mars 2015, à 15:31 :

Le temps, comme l'espace n'est pas une création de l'Homme. A contrario, cela signifierai que le temps ne s'écoulait pas avant l'arrivée de l'Homme? Les galaxies, les planètes et la vie n'ont pas attendu l'Homme pour se former. Attention à l'anthropocentrisme, mesurer est différent de créer.
Ton texte n'en reste pas moins intéressant, ne serait-ce que pour le recul qu'il incite à prendre sur nos décisions et la manière dont on dépense les brefs instants de notre vie.

1264

Peok, le 11 octobre 2014, à 09:42 :

C'est un temps après que je vais te répondre. Tout d'abord, merci de ton commentaire, et d'avoir pris le temps d'exposer ton point de vue ; que je comprends tout à fait.
C'est vrai que ce point est assez fragile, pas forcément compréhensible comme je l'ai voulu. Pour ma part, je dirais que le temps est l'adaptation à la rotation de la terre. L'Homme à voulu le quantifier, il est vrai, mais c'est cette quantification qui, pour moi, à créé le temps. En effet, pourquoi ne pas dire qu'une rotation autour du soleil équivaut à deux ans et non un ? Cela peut vous paraître absurde, je le pense bien, c'est comme si je demandais pourquoi 1+1=2 et pas 3.
En tout cas, je suis content qu'il t'ai permis de réfléchir, je pense que c'était le but recherché.

1062

Bibimat, le 26 avril 2013, à 18:10 :

Un seul point de ma part, je ne conçois pas que le temps ait été créé par l'homme, puisqu'il est déterminé par la rotation de la terre. Les animaux possèdent aussi leur cycle, comme tous les êtres vivants. Seulement nous, nous lui avons créé une mesure pour le quantifier et ainsi pouvoir œuvrer en fonction de ce temps.

C'est là mon point de vue, il peut autant être critiqué que n'importe lequel, par contre ton texte m'a permis de réfléchir au déroulement de ma vie. Un soupçon de nostalgie mélangée à un rêve de futur, j'ai tenté d'imaginer comment je souhaiterais utiliser mon temps dorénavant.

Ton texte me fait réfléchir à la vie humaine, au temps qu'elle possède sur cette planète Terre justement. Il me fait également réfléchir aux futurs générations qui suivront les nôtres, combien nous déterminons à l'avance leur milieu de vie et les défis qu'ils auront à relever.


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo