• Favoris

    7
  • Vues

    1365
Mustache

Mustache
Fantôme

Classé dans Essai
Voir plus de textes de Mustache

Date de création :
le 8 mars 2013, à 22:03

Dernière validation :
le 9 mars 2013, à 23:26

Le désir

"Aimer, c'est donner à quelqu'un le droit - sinon le devoir - de nous faire souffrir." - Georges Perros

Depuis un certain temps, tu désires sentimentalement et physiquement une entité féminine, qui, arrivée discrètement dans ta vie, occupes désormais la moindre de tes pensées, la moindre parcelle de ton esprit, la plus petite partie de ton âme.

Cette entité, être étrange et pourtant si familier, n'a conscience de ta passion - sait-elle seulement que tu souffres ? Chaque nuit, lorsque l'Insomnie ta compagne, jalouse, te caresse voluptueusement, c'est avec un délice coupable que tu la trompes ; une autre excite tes sens.

Vaine course, caprice éphémère, tu refoules le besoin de la posséder, au même titre qu'elle te possèdes. Foutaise que de la pulsion amoureuse, celle-ci disparaitra bien assez tôt, et tu te rendras compte de tout la puérilité de tes lacérations, blessures futiles dont tu t'es fait le martyr.

Et quoi ? Mérite-t-on que l'on s'acharne sur l'inaccessible ? Doit-on endurer mille morts afin de jouir d'un repos béat, rapidement tourmenté par le regret d'une vie passée ? Soyons raisonnés et raisonnables, et oublions toutes ces pulsions de la chair et de l'âme, celles-là même qui résultent à néant nombre de familles, nombre de peuples. L'amour de la vie doit primer sur un amour pour la vie.

Cependant, tu le sais, oublier n'est pas chose aisée, surtout lorsque le feu de tes entrailles te rappelle à chaque instant le suplice que tu endures, et que ton cerveau, infâme serviteur fourbe, place à chaque image une liaison folle avec le sujet tant redouté. Défaillants, tes sens te trompent et te poussent vers elle, mais tu ne dois leur obéir, sous risque d'endurer plus encore de peines ! Ton propre toi est ton ennemi, pour vaincre, tu dois périr.

Et puis, l'amour de la vie peut-il s'exprimer pleinement, sans qu'une plus grande amitié l'accompagne ? Peut-on réellement espérer vivre sans être accompagné ? Je ne le sais pas. Peut-être est-ce là une question sans réponse possible, où seule l'experience de chacun peut donner une solution, unique à chacun.

Quoiqu'il en soit, mon conseil est le suivant : cesses de te tourmenter ainsi - cela est vain. Laisses s'exprimer tes sens, dans une certaine mesure, et tentes de savourer chaque instant - loin de cette entité, près de cette entité, peu importe. L'important, c'est qu'ils soient vrais.

Tu découvriras ainsi par toi-même la réponse à ta question.

Commentaires
1281

Mustache, le 12 mai 2015, à 18:08 :

Merci !

1280

Koyalivia, le 12 mai 2015, à 17:58 :

J'aime beaucoup! Félicitations

1255

Mustache, le 24 septembre 2014, à 22:54 :

Des messages cachés ? Où ça ? ^_^

1163

xheloterius, le 22 mars 2014, à 09:09 :

j'aime :), et j'aime d'autant plus les message cacher dedans

1006

ttop, le 20 mars 2013, à 21:31 :

Très agréable en effet !

1000

macmist, le 12 mars 2013, à 22:34 :

J'aime vraiment beaucoup, c'est fluide et bien écrit, et le message passe bien, bravo !


X
Connexion

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

J'ai perdu mon mot de passe
Inscription à Factus Scribo